Comment piloter son entreprise ?

5 bons conseils pour un pilotage « durable »

Piloter son entreprise en tenant compte des enjeux environnementaux et sociétaux, ce n’est pas toujours facile pour le chef d’entreprise et ses équipes. Alors qu’est-ce que l’on vous recommande ?


1/ Savoir pourquoi on cherche à piloter


C’est le point de départ de l’engagement que vous fixez : améliorer votre performance durable (cf. la définition que nous avons déjà présenté). Rechercher la durabilité de votre entreprise, c’est tout d’abord se fixer des objectifs (ex : atteindre x% de …). C’est ensuite améliorer les processus en choisissant les ressources pertinentes et « économes » (moins impactant possible en matière sociale et environnementale) afin d’atteindre avec efficacité les résultats

Piloter c’est finalement chercher à améliorer vos services, votre organisation, pérenniser votre entreprise.



2/ Organiser vos processus avec une vision élargie


Voyez l’entreprise comme un ensemble d’actions réalisées par des équipes (internes ou externes) permettant de fournir un produit ou un service à destination de tiers. Toute la difficulté est de réussir à coordonner ces actions pour réduire les coûts cachés tout en apportant un service de qualité conforme à la législation en vigueur.

Pour cela, les règles du jeu doivent être explicites et connues de tous et toutes (y compris vos fournisseurs et vos clients). La transparence et la détermination du rôle de chacun est un facteur clé de succès du pilotage de l’organisation.



3/ Piloter avec des outils, mais lesquels ?


Cela dépend de la taille de votre entreprise ! Ce qui nous semble important c’est de pouvoir gérer :

- Un budget prévisionnel => c’est la feuille de route qui vous permet de transformer vos engagements en objectif financier => quelles sont mes charges fixes ? quel budget je vais dépenser cette année pour réaliser telle activité (former, structurer le processus…) ? Quel objectif de chiffre d’affaires je me donne ? vous pouvez le pratiquer sur 3 / 6 / 12 mois… et pour un pilotage plus stratégique, vous pouvez l’envisager sur 3 ans !

- Un plan de trésorerie prévisionnel sur 6 à 12 prochains mois => vous permettre d’anticiper des difficultés à venir, anticiper la discussion avec vos parties prenantes.

- Un reporting => il vous permettra de suivre les données que vous souhaitez piloter pour rendre compte de vos engagements et donc d’analyser certains points pour réagir au plus vite et améliorer votre activité

- Un tableau de bord avec les 5 principaux indicateurs à suivre => c’est ce document qui vous permettra de prendre des décisions en phase avec vos engagements.



4/ Donner vous du temps pour gérer le temps c’est essentiel !


Avoir une vision intégrée de votre activité vous permet de gagner du temps car vous / votre équipe ne ferez plus les choses 2 fois ! C’est plus facile à dire qu’à faire, alors voici quelques idées / pratiques à mettre en place :

- Travaillez en mode collaboratif : utilisation d’outils informatiques, espace de partage commun, organiser le travail pour que chacun / chacune puisse facilement se retrouver, fixer des ordres du jour ciblé…

- Evitez de s’éparpiller en priorisant les tâches selon 4 thèmes : la difficulté pour la faire, la rapidité d’exécution, l’importance qu’elle a pour atteindre vos objectifs et l’urgence par rapport à une date d’échéance

- Accordez du temps à la réalisation des activités tout en vous fixant des limites

- Apprenez à dire NON dès lors que cela vous éloigne de vos objectifs

- Prenez le temps d’apprendre et de partager, c’est essentiel pour ancrer l’apprentissage et donner envie de poursuivre les engagements

- Être en mode « on avance » : ce n’est pas grave si cela ne se passe pas toujours comme on le souhaite, on continue de respecter nos engagements !

- Se détendre et inclure du temps libre !


5/ Communiquer pour faciliter le dialogue et améliorer vos performances


Le facteur humain est essentiel dans le développement à long terme de toute entreprise. Que cela soit avec les salariés ou avec les tiers externes (clients/fournisseurs), la communication permet d’améliorer les processus et donc de rendre plus facile l’exécution des activités ! C’est en communiquant avec vos parties prenantes que vous vous assurerez que vous êtes là où vous vous êtes engagés à être !


En synthèse